La leçon de la femme à barbe

Le défi d’être soi

Harnaam Kaurêtre soi est une jeune femme anglaise de 25 ans qui porte la barbe. Quoi de plus déroutant chez une femme ! Elle a notamment fait une série de photos pour une photographe spécialisée dans les mariages avec sa barbe fleurie et est devenue une icône.

Si aujourd’hui Harnaam Kaur assume sa barbe avec le sourire, il n’en a pas toujours été ainsi. Atteinte d’un dérèglement hormonal qui lui a valu une forte pilosité dès l’âge de 11 ans, elle a été victime de harcèlement et a pensé se suicider. Finalement, après tout un cheminement, elle a repris le dessus et s’est mise à aimer ce que les autres considéraient comme un défaut. Voici le message qu’elle nous délivre sur son compte Instagram : « J’aime incarner une image diversifiée dans la société. N’ayez jamais peur de qui vous êtes vraiment supposés être. Vous êtes absolument magnifiques tels que vous êtes. Ne laissez jamais les mots et les moqueries des autres vous détruire. Me voici, à la recherche de mon merveilleux mari haha ».

Le courage d’être soi

Je suis toujours impressionnée par les gens qui défient la norme et assument qui ils sont, même si ce qu’ils sont est bizarre ou déroutant. Plutôt que d’intérioriser le regard des autres qui les transforme en monstre, ils se libèrent de ce regard et portent sur eux-mêmes un regard neuf, un regard libre et aimant, le regard de Dieu. Le plus fort est que cette inversion du regard fait que non seulement ils s’assument et deviennent heureux, mais en plus ils transforment notre propre regard sur eux. Par cet acte de liberté quasiment magique, ils changent le monde et rendent les gens plus ouverts et plus libres. Quelle force de caractère ! Quel courage !

Contrairement à Harnaam Kaur qui tire sa force et son originalité de sa barbe, la plupart des gens vivent leurs minuscules différences physiques ou sociales comme des monstruosités. Ils se démènent pour les cacher et passent ainsi leur vie à côté d’eux-mêmes. La norme sociale est une prison dans laquelle beaucoup de gens s’enferment eux-mêmes à double tour par peur du rejet, au détriment de leur authenticité et de leur bonheur. Quoi de plus triste et étouffant que la norme  ! Elle rend malheureux, peureux et parfois méchant. Elle réduit l’horizon, détruit notre potentiel créatif, éteint notre beauté et nous vole notre liberté.

Si Harnaam Kaur est capable d’assumer sa barbe et de tirer de la force de cette troublante différence, il devient beaucoup plus facile pour nous d’assumer nos ridicules différences. Et ainsi ce qui nous distinguait des autres et nous apparaissait comme un défaut se transforme en une belle opportunité d’être nous-même, entièrement et totalement unique. Merci Harnaam Kaur de nous rappeler à quel point il est important d’être soi et à quel point il est vain de dissimuler notre vraie nature sous le voile de la honte.